« Ce serait fantastique d’obtenir de l’électricité du soleil » : le coup d’Etat et le contrecoup ne diminuent pas l’engouement pour un projet d’énergie solaire dans un village du Burundi

  • Read this article in English here

Lorsque des entrepreneurs et des membres du gouvernement ont signé un accord sur la première centrale solaire au Burundi, l’avenir de cette nation pleine d’énergie semblait très prometteur. Le lendemain, des tirs se faisaient entendre dans les rues et des bâtiments prenaient feu – un général rebelle essayait de prendre le pouvoir.

Tels sont les défis de l’exploitation des énergies renouvelables dans l’un des pays les plus instables d’Afrique. « On était tellement excité », se souvient Lazare Sebitereko, directeur du programme pour le Burundi de l’entreprise spécialisée dans le développement solaire et social Gigawatt Global. « Ça nous a contrarié, car on voulait commencer notre projet. On ne s’est pas arrêté mais la progressions est lente par rapport à ce à quoi on s’attendait. »

Continue reading…
Source: Guardian Environment